Nannerl

Comme l’ héroïne dont il s’inspire, Nannerl la soeur de Mozart, ce film est injustement presque passé inaperçu. Il se penche sur la soeur aîné du petit génie jouée avec beaucoup de délicatesse par Marie Féret la fille du réalisateur. On suit un moment de leur enfance de petits prodiges, ballotés de cour en cour, respirant, jouant et s’exprimant par la musique qui est leur pain quotidien. Mais c’est aussi le XVIIIème siècle à la cour de Louis XV et sa cruauté pour le destin des filles…( je pourrais dire encore que la lumière, les décors, les acteurs, les plis dans les chemises de lin… sont magnifiques comme la musique originale composée par Marie-Jeanne Séréro)

Cet article a été publié dans cinéma avec les mots-clefs , , . Bookmarker le permalien. Laisser un commentaire ou faire un trackback : URL de trackback.

3 Commentaires

  1. Publié le 12/10/2010 à 18:49 | Permalien

    merci pour l’info, c’est la sorte de films que j’aime le plus.

  2. Publié le 12/10/2010 à 20:08 | Permalien

    J’aime retrouver ces billets, comme dans ton premier blog !
    Je ne connaissais pas mais c’est noté.
    Merci, Pénélope et bonne soirée.

  3. Publié le 13/10/2010 à 06:20 | Permalien

    oh ! comme toujours pour ce genre de film c’est le bouche à oreille qui fonctionne, merci beaucoup, de relayer l’info ici !
    bonne journée!

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

*
*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>